Contribuer à l’élaboration d’un cadre mondial de la biodiversité ambitieux pour l’après 2020

Le processus des négociations

La Convention sur la diversité biologique (CDB)

Signée par 150 chefs de gouvernement lors du Sommet de Rio en 1992, la Convention sur la diversité biologique (CBD) fournit un cadre d’action mondial sur la biodiversité. Elle a 3 objectifs principaux :

  1. La conservation de la diversité biologique
  2. Le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques
  3. L’utilisation durable des composantes de la diversité biologique

La Convention sur la diversité biologique reconnaît que la diversité biologique représente bien plus que les plantes, les animaux et les micro-organismes et leurs écosystèmes – elle concerne les populations et leur besoin de sécurité alimentaire, de médicaments, d’air frais et d’eau, d’abris et d’un environnement propre et sain dans lequel vivre.

Cette convention œuvre donc dans la même direction que les 17 objectifs du développement durable définis par l’ONU.

Le cadre mondial post 2020

Les 193 États Parties à la Convention sur la diversité biologique ont adopté en 2010 un plan stratégique d’actions avec 20 objectifs à atteindre d’ici 2020 (Objectifs d’Aichi), un protocole sur l’accès et le partage des avantages liés à l’exploitation des ressources génétiques (protocole de Nagoya), et une stratégie de financement pour augmenter l’aide publique internationale consacrée à la biodiversité. Malgré les engagements pris par les états, l’érosion de la biodiversité se poursuit et le rapport publié en 2019 par l’IPBES sonne comme un cri d’alarme à l’attention des décideurs pour que des actions concrètes soient engagées pour enrayer l’érosion de la biodiversité d’ici 2030 et contribuer à sa reconquête à l’horizon 2050.

A l’occasion de la quinzième réunion de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) un nouveau cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 sera adopté comme tremplin vers la Vision 2050 de «Vivre en harmonie avec la nature».

Les grandes étapes de l’élaboration du cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020

mars

One planet Summit

Annonce du lancement de BIODEV2030 par le président Macron

mai

Publication du rapport de l’évaluation mondiale de la biodiversité et les services écosystémiques – IPBES

juillet

Forum régional de la conservation de l’UICN

août

1er Open-ended Working Group (OEWG)

septembre

Sommet de l’action Climat à l’ONU

novembre

23ème réunion du SBSTTA

Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques

février

2nd Open-ended Working Group (OEWG)

juin

Conférence de l’ONU sur l’Océan

septembre

Sommet biodiversité lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies

mai

24ème réunion du SBSTTA

Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques

3ème réunion du SBI

Organe Subsidiaire chargé de l’application

août

3ème Open-ended Working Group (OEWG)

septembre

Congrès mondial de la Nature de l’UICN

Marseille – France

octobre

15ème réunion de la Conférence des Parties (COP15) de la Convention sur la Diversité Biologie (CDB)

1er segment de haut niveau à l’issue duquel a été adoptée la déclaration de Kunming

novembre

26ème réunion de la Conférence des Parties (COP26) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

Glasgow – Royaume-Uni

janvier

24ème réunion du SBSTTA

Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques – Genève

3ème réunion du SBI

Organe Subsidiaire chargé de l’application – Genève

mars

4ème Open-ended Working Group (OEWG)

Genève

mai

15ème réunion de la Conférence des Parties (COP15) de la Convention sur la Diversité Biologie (CDB)

Adoption du cadre mondial pour la biodiversité de l’après 2020

Les temps forts pour le cadre mondial post2020

Congrès mondial de la Nature – UICN

3 au 11 Septembre 2021

Marseille, France

Le Congrès Mondial de la Nature de l’UICN a réuni gouvernements, société civile, peuples autochtones, scientifiques et entreprises afin de stimuler les actions visant à répondre aux défis les plus pressants de notre époque notamment celui de la crise de la biodiversité et de la gestion des ressources naturelles. Le Congrès de l’UICN a marqué une étape importante avant les conférences cruciales des Nations unies sur la biodiversité et le climat.

Plus de 40 personnes issues de 12 des 16 pays pilotes de BIODEV2030 se sont mobilisées à cette occasion.

15ème Conférence des parties de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB)

Mi-2022

lieu à déterminer

La 15ème session de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique qui devait se tenir à la fin du printemps 2022 du fait de nombreux reports liés à la pandémie mondiale du COVID-19. Le lieu de cet évènement majeur pour la biodiversité reste encore à déterminer.

Les projets connexes

UICN

IUCN’s views on the preparation, scope and content of the post-2020 global biodiversity framework.