Vietnam

Pour une économie durable, le Vietnam tend vers une production responsable qui tient compte de la biodiversité et de la protection de l'environnement.

Gouvernance

Une mobilisation nationale

Réunion de lancement

07 avril 2021

Hanoï

Le lancement officiel du projet BIODEV2030 a été l’occasion de partager la méthodologie, les objectifs, les activités clés et les résultats préliminaires du projet aux nombreux acteurs réunis y compris l’Agence de conservation de la biodiversité (BCA), des représentants de la Chambre du commerce et de l’industrie (VCCI) et du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MARD). Les échanges sur le diagnostic des menaces ont permis d’aboutir à des recommandations stratégiques pour les futures étapes du projet. 

Réunion de lancement du premier diagnostic scientifique dans le cadre du projet BIODEV2030 au Vietnam le 07 avril 2021

Diagnostic

Le Vietnam est l’une des nations présentant le plus important volume de biodiversité, en particulier au niveau des écosystèmes et des espèces : il abrite plus de 50 000 espèces de faune et de flore, au moins 21 des 25 biomes mondiaux (84,0%) et 60 des 108 groupes fonctionnels écosystémiques mondiaux (55,5%).

Ce pays d’Asie du Sud-Est est doté d’une topographie et de conditions climatiques favorables au développement de la biodiversité terrestre et marine, caractérisé par un long littoral (3 260 km), deux deltas principaux, de vastes zones montagneuses et vallonnées (75% de la superficie du pays), ainsi que des zones tropicales et forêts subtropicales.

Au cours des dernières décennies, le développement de l’agriculture intensive, des plantations et un vaste processus de conversion des terres ont conduit à une fragmentation des habitats et à une perturbation des écosystèmes, notamment de forêts inondées qui étaient particulièrement importantes pour le contrôle des inondations. Dans la région du delta du Mékong, on estime que 30 à 50% des terres pourraient être inondées dans la moitié des provinces dans les prochaines décennies à cause du réchauffement climatique.

10%

Nombre de vertébrés évalués qui sont menacés selon la liste rouge de l’UICN (2021-1)

– 2,78 millions ha

de forêts naturelles entre 2000 et 2018 en raison de la conversion des terres en d’autres zones de production

MENACES SECTEURS

Source : Assessing the biodiversity in Viet Nam – Analysis of the impacts from the economic sectors. WWF-Viet Nam (2021)

L’exploitation biologique (chasse et collecte de la faune, exploitation forestière et récolte des ressources aquatiques)
La conversion des terres forestières en particulier pour l’agriculture et l’aquaculture

Les points clés retenus :

Pour préserver la biodiversité, il est nécessaire de l’intégrer aux politiques, aux réglementations nationales, sectorielles et intersectorielles et de garantir l’application de la loi. 

Le modèle d’engagement volontaire en faveur de la biodiversité pour les secteurs économiques est une véritable clé vers l’objectif commun de protéger et de restaurer la nature tout en assurant le développement économique du Viêt Nam. 

Outre le manque de données sur les écosystèmes et les espèces, l’absence d’analyses exhaustives et quantitatives des impacts des secteurs économiques sur la biodiversité est un obstacle assez important à l’appréhension des menaces qui pèsent sur la biodiversité au Viet Nam. 

Des recherches approfondies et une cartographie de l’occupation des sols, par exemple, pourraient permettre une compréhension plus fine des dynamiques territoriales et une analyse intersectionnelle des facteurs d’érosion.

  • Exploitation forestière (sylviculture)
  • Agriculture : aquaculture (élevage de crevettes et de poissons)

Rapport – Evaluation des menaces pesant sur la biodiversité nationale au Vietnam (EN)

Policy brief – Recommandations pour intégrer la biodiversité aux secteurs économiques au Vietnam (EN)

Accéder à toutes les ressources documentaires du Vietnam