Critères et choix des secteurs stratégiques

Six secteurs clefs pour l’économie et la biodiversité font consensus dans les pays BIODEV2030

Fin octobre 2021, 13 des 16 pays pilotes de BIODEV2030 ont sélectionné les secteurs économiques envisagés pour l’élaboration d’engagements sectoriels volontaires en faveur de la biodiversité. Ce choix s’est fait de façon concertée et s’appuie sur une évaluation scientifique des menaces sur la biodiversité au niveau national.

UNE METHODOLOGIE SCIENTIFIQUE ROBUSTE

L’analyse des moteurs d’érosion de la biodiversité en lien avec les secteurs économiques a permis pour chacun des pays pilotes de hiérarchiser les menaces sur les espèces et les écosystèmes. Cette étude repose sur une méthodologie scientifique robuste qui associe revue de la littérature existante, entretiens avec des experts nationaux, cartographie d’usage des sols et pressions anthropiques associées, données IBAT (Integrated Biodiversity Assessment Tool) et métrique STAR (Species Threat Abatement & Restoration) de l’UICN.

DES ECHANGES MULTI-ACTEURS POUR CHOISIR LES SECTEURS

Des ateliers d’échanges multipartites réunissant gouvernement, société civile, acteurs privés et de la recherche ont permis le partage des résultats scientifiques des diagnostics et une appropriation des enjeux par l’ensemble des acteurs. Ces échanges ont permis d’identifier les principaux secteurs économiques impactant les espèces et les écosystèmes et de sélectionner au moins deux secteurs prioritaires par pays sur la base de critères environnementaux, socio-économiques et politiques.

Si l’agriculture est une priorité partagée par l’ensemble des pays, cinq autres secteurs ont été identifiés comme participant à l’érosion de la biodiversité et au développement des pays : la pêche, le secteur minier, le secteur forestier, l’énergie et les infrastructures.

APPROCHE PAR FILIERE / APPROCHE PAYSAGERE

L’analyse des moteurs d’érosion de la biodiversité en lien avec les secteurs économiques a permis pour chacun des pays pilotes de hiérarchiser les menaces sur les espèces et les écosystèmes. Cette étude repose sur une méthodologie scientifique robuste qui associe revue de la littérature existante, entretiens avec des experts nationaux, cartographie d’usage des sols et pressions anthropiques associées, données IBAT (Integrated Biodiversity Assessment Tool) et métrique STAR (Species Threat Abatement & Restoration) de l’UICN.

Crédits photo : Emmanuelle Andrianjafy / AFD

En savoir plus sur les diagnostics des menaces et les secteurs sélectionnés par pays :

AUTRES ARTICLES

De la COP15 biodiversité vers la COP26 climat

Lire la suite

BIODEV2030 mobilisé au Congrès mondial de la Nature de l’UICN

Lire la suite

BIODEV2030 : découvrez le projet en vidéo !

Lire la suite